DEMAIN REVIENDRA 

La chaleur du jour monte aux cieux, pour laisser le soir entrer. 

                    BLAZY PJ                    

La grande salle du château, en beauté, est trop petite pour tous vous accueillir, mais le hall ouvre ses bras et permet de ne pas perdre un seul des mots de Colette Gibelin: 

 

    Est-ce bien nous 

    ce tremblement fragile du ciel 

    ce rire évanoui? 

    Nous sommes brèches, éclats, 

    explosions éphémères 

    Les creux laissés par nos corps 

    sur la plage 

    se sont remplis de sable 

    plus d'une fois 

             (...) 

 

    Les oiseaux se sont tus 

    la terre est aux abois 

    infiniment sèche 

    infiniment écorchée 

    rêvant à des ruisseaux de lait 

    des floraisons de miel 

 

La voix de GIBELIN ColetteColette Gibelin est ample et claire. Elle emplit les âmes d'émotions vécues et sublimées. Le piano d'Akil Djan chante, sous l'étreinte des doigts de la jeune artiste. 

 

    Ne refuse pas l'infini, 

    son gout d'ailleurs, 

    Il n'a pas de contours, 

    pas de marge où se taire 

    Il t'explose au visage 

    Il brule dans tes veines 

              (...) 

 

    On dirait l'aube 

    on dirait le commencement de toutes choses 

    et, toujours, 

    leur incessant naufrage 

    dans les remous du temps 

                     (...) 

 

Le  voyage continue, qui fait fuir les oiseaux de malheur. 

Une fleur d'épine noire devient automne indécent, dans le roulement miraculeux des mots et des notes. 

 

    Nul ne peut retenir la lumière 

    Source et blessure 

    Elle court et dévore le temps 

    Ce qui s'achève ne cesse pas 

    Ne cède pas 

                    (...) 

 

     Un écoulement 

     d'eau, de sang 

     le jour va se tarir 

     Il déchire l'ombre 

 

Le crépuscule est au rendez-vous. Les mélodies d'Akil Djan font rêver les vieilles pierres, et les vers scandés de Colette Gibelin réveillent tout ce que l'été avait endormi. 

                                    PJ BLAZY présente les artistes

     Toute splendeur éclate 

     comme les bulles de savon 

     Toute douleur aussi 

     Le fracas et la faim 

     le tumulte d'amour 

     s'effacent sans retour 

                 (...) 

 

     Il faudra tout refaire 

     Ô mes enfants 

     Ô mes amis 

     Jetez les fumées et les pièges 

     Jetez l'ombre et les sortilèges 

     Encerclez le soleil 

     pour des noces de lumière 

     Et demain reviendra 

 

Place désormais à vos écrits de l'été. Vous voici, souriant ou pleurant ces mots et ces chants, face à un public nombreux et ravi, devant tant de diversité et de fraicheur. 

MMD Madeleine-Marie Davaine,

Maryse DUTOUYA Maryse Dutouya,

Laurenne NOCQ Laurenne Nocq,

Roger REGO Roger Régo,

Bernard FERAUD Bernard Féraud,

Mendy RAYNAUD Mendy Raynaud,

JP HAASSE Jean-Pierre Haase (texte et chant),

E. LENEUVEU Irène Leneuveu (chant),

Muriel BROSSET Elisabeth Leneuveu (chant),

 

I. LENEUVEU Muriel Brosset,

PK Pierre Kozlowski (texte et chant),

Maria SALAMONE Maria Salamone,

JP HAAS Michel Orion (chant) et

PA Patrice Alzina s'emplissent de vos applaudissements nourris et heureux d'enfin se retrouver. 

 

Mais l'on ne peut se quitter sans les chants superbes du baryton mouansois R BARRONI Roland Baroni, accompagné par Akil Djan. 

Là, c'est debout que la salle comble manifeste sa joie, avant l'apéritif offert à tous et le buffet de fin d'été, inventés par nos mains pour prolonger nos retrouvailles. 

                           DJAN Akil et BARONI Roland

Une dernière fois, dans le secret du château, la nuit reconnaissante vient caresser nos âmes. 

                                     PJ BLAZY  et les artistes

Pierre-Jean Blazy 

 

 

 

COMPTE RENDU poesie mots d'azur chateau chateau.mouans-sartoux

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×