LEVER D'UNE BELLE NUIT

Il fait un temps déraisonnable.
Le ciel bas et lourd menace de tomber sur la terre ferme, humide, qui nous porte chaque jour.
Patrice Alzina est là, Patrice alzina p1100241bis
au cœur du château, entouré par trois musiciens:

      quelques heures en ces lieux s'offraient comme une escale
      dans la course au long cours des périls de sa vie
      et tel que sur une  île, il s'abîmait, ravi
      dans les parfums de cuir, et de bois de santal

                                (...)

      l'homme s'approcha de la fenêtre
      il écarta les rideaux
son regard se noya dans le crépuscule qui tombait sur le jardin

                                (...)

Oui, autour du poète il y a Jean-Luc Schwab à la clarinette,Jean luc schwab p1100236bis
Sophie-Hélène Potron à la flûte, Sophie helene potron p1100250bis


et Philippe Molino au zenko. Philippe molino p1100243bis

 La musique emplit le château, mêlée à la musique des mots:

      désires-tu mon fils, savoir
      pourquoi la mer infiniment
      fuit et revient sur les galets
      pourquoi le soleil et le vent
      font resplendir les jours d'été
      tout cela je te l'apprendrai

                    (...)

      dors mon enfant, dors ma lumière
      les anges veillent sur ta nuit
      le voile fin de tes paupières
      descend sur le jour qui s'enfuit

                    (...)

Quatre-vingt visages boivent les mots de ce partage précieux. P1100238bis
Les musiques résonnent. Un dernier rayon illumine vos regards.

      silence lourd des jours de neige
      étouffés de froideur ouatée
      où faisant fi de leurs arpèges
      les oiseaux cessent de chanter
                     (...)

      les fleurs seront en jalousie
      en voyant celle qui m'enchaine

      le vent cachera son dépit
      prenez ma main je vous emmène
                      (...)
 

Le château suspend son souffle. Voici encore ce doux mélange des mots et des notes.
Les mots de Patrice Alzina:
 

      je ne vous dirai rien des douceurs de sa peau
      des monts et des vallons qui habitent son corps
      je ne vous dirai rien de ses doux cheveux d'or
      qui viennent m'effleurer dans nos nuits sans repos
      je ne vous dirai rien, car je craindrais sans cesse
      que vous ne désiriez connaitre ses caresses
                        (...) 

      l'enfant frissonna
      l'homme remonta sur lui la fourrure qui avait glissé
      la nuit était passée
      les premières lueurs de l'aube faisaient varier les nuances du ciel
                       (...)


P1100254bis


Alors mêms que les recherches iconographiques de Claude Peynaud illuminent les murs du Château et suscitent intérêt et question, la seconde partie du soir s'ouvre désormais devant nous. Cette scène ouverte une fois de plus est emplie de vibrance, de divines surprises.

Mouans sartoux le 27 janvier 101738 005



Voici Madeleine-Marie Davaine Madeleine marie daveine p1100258bis ,

Franck Tabourel  Franck tabourel p1100260bis,


François Martin Francois martin p1100268bis ,

Rudy Pinna Rudy pinna p1100270bis,  


Louis Champavier Louis champavier p1100274bis,

Nathalie Dloussky P1100276bis ,

Muriel Brosset Muriel brosset p1100278bis ,

Jean-Michel Bartholi  Jean michel bartholi p1100282bis,

Irène Leneuveu P1100289bis,
qui se succèdent sur la scène du château. Et puis encore, toujours sous vos applaudissements nourris, j'appelle

Elisabeth Leneuveu P1100293bis ,

Myriam Holley P1100296bis,

Hélène Albert P1100302bis ,

Pierre Kozlowski  Pierre kozlowski p1100305bis,

Jean-Pierre Haase P1100309bis,

Jackie Raimondi P1100311bis,

et Michel Orion P1100313bis.

Avant que Myriam Primus P1100320bis ,
avec trois magnifiques morceaux dont le dernier a cappella sur un texte de Patrice Alzina, ne nous conduisent à petits pas vers l'apéritif pour tous, et les senteurs du buffet des mets.

Allez, nous reviendrons.

En avril, avec vous , dans la lumière du printemps.

P1100322bis

 

Pierre-Jean Blazy

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×