Les Amis Mots d'Azur publient leur livre

Ils publient leur livre.

Sp karineimprobabble voyageur page 1

Sp karineimprobabble voyageur page 2

 

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Rimma Lubomir est une poétesse franco-russe ayant deux patries chaleureusement aimées : la France et la Russie.
« Je suis une feuille volant avec le vent", écrit-elle d’elle-même.

Voici son dernier ouvrage: "Un monde inondant

Disponible ici: https://www.edilivre.com/catalog/product/view/id/742161/s/monde-inondant-rimma-lubomir/category/1566/#.WD8jdPnhCK8

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Madeleine-Marie DAVAINE  nous livre sa troisième oeuvre "Le Message de Lucie : "Un Jour, tu Comprendras…"" toujours aux Editions LiberFaber.

Cette fois, l'Auteure s'amuse non seulement avec les Mots, mais aussi avec le Temps..

Comme toujours aussi Vous pourrez Vous retrouver dans ces "Personnages", Amis Lecteurs, Amies Lectrices...

Lucie Vous Souhaite une Ballade très agréable en dehors de l'Espace et du Temps ainsi que de Belles Retrouvailles !...

La peine s'oublie, la tristesse, la souffrance et les regrets aussi. Seule reste l'Oeuvre accomplie, le "Chef d'Oeuvre" de notre Vie.

Que la lecture de ce nouvel Ouvrage Vous Inspire!... et Vous entraîne vers la Réelisation de tous vos Rêves, vers la Réelisation de "tous les Possibles"!...

 

 Photo de couverture de un jour tu comprendras

Madeleine-Marie Davaine, "Le Message de Lucie : "Un Jour, tu Comprendras…""  Editions LiberFaber

 Où trouver son livre:  http://madeleinemariedavaine.e-monsite.com/

                                  Tel : 06 82 35 54 74

                                  E-mail : madeleine.davaine@bbox.fr

                                  En vous adressant aux Mots d'Azur.

 

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

LES RIDEAUX SECRETS de Marie GAY,

illustré par Christine CAVELLEC, éditions du Petit Véhicule.

https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=sites&srcid=ZGVmYXVsdGRvbWFpbnxlZGl0aW9uc2R1cGV0aXR2ZWhpY3VsZTJ8Z3g6NWY3NzVkYmJjOWYyZDEzZQ

 Pour le moment, il est en vente à la Maison de la Presse de Mougins-Tournamy à Mougins ou à la librairie Masséna 55 Rue Gioffredo à Nice mais aussi par le biais de l'auteur ou de son éditeur. 

 

                   

Poésie
je t’ai rencontrée à la croisée des vents
bien avant le soleil levant
je t’accompagnerai jusqu’au bout des temps
sur la vague du soleil mourant. 



« Poésie je t’ai rencontrée à la croisée des vents », ce vers signe pratiquement le recueil des Rideaux secrets selon les poèmes de Marie Gay et les illustrations de Christine Cavellec. Ce livre est traversé par les saisons et leurs offrandes amoureuses. Un hymne féminin conjugué au temps d’aimer pour l’accueil et la compréhension du chant d’amour. L’attente amoureuse y est proclamée dans le vacarme de l’été, depuis un jour d’automne sans l’amant quand un froid hivernal ouvre la chaleur des corps jusqu’à sourire au soleil dans le printemps du poème. Le poème pour Marie Gay est le porteur et le gardien adamentins de l’amour, du cri-femme de la vie, de la source des bras ouverts et des jambes rideaux ouvrant la fente des nuits.
Christine Cavellec, par ses encres, a finement traduit l’offrande textuelle et sexuelle de cette poésie et du chant amoureux. Quel bel hommage à l’homme ! « J’attends le bitume/ de ton âme marine » écrit la poète. Le chagrin d’une femme, là, s’exprime avec des mots à feu doux, avec pudeur. Mais cette mise à nu de l’âme et du corps est celle qui sait revendiquer haut ses rêves d’amour et d’échange profond. Que c’est fort que d’appeler à la pluie et aux nuits de l’embrasement. Ainsi surgiront les ombres de l’enfance, les pays du silence et des rives d’une arche à l’autre. Dans la chanson des villes engourdies, les amants construiront des cathédrales lumineuses. Vous y verrez les rivières profondes de la femme-épanouie.
En écrivant ce commentaire je me penche sur ce langage rêvé du poème, sur les mots et images mêmes du texte et le calque à mes impressions. Ce livre aux multiples ouvertures sur le thème de l’exil, de la perte, de la joie, de la sensualité, de la tristesse, de la fuite du temps et des clés perdues ne peut laisser indifférent. Si vous voulez, lecteur, boire à la source d’un lyrisme vivant qui vous prend comme un printemps, allez au théâtre des mots et ouvrez les pages-rideaux des secrets dévoilés.

 

Luc Vidal, le 16-01-2016
 

Les rideaux secrets de Marie Gay enrichis des dessins de Christine Cavellec. Etonnante rencontre de deux artistes aux sensibilités contemporaines, aux contrastes simultanés. Cette simultanéité n’est pas celle des images convenues : alternance des langages. En oubliant des passages, en recentrant sur ce qui accroche d’abord dans le secret de ces rideaux qui ne se dévoilent pas spontanément… L’écriture de l’écrivain et celle de la plasticienne, le choix des scènes, sont des énigmes à la naissance érotique tant la pudeur joue à contre-jour. Ce clair-obscur mis en lumière par les dessins noirs de Christine Cavellec accepte l’échange du comprendre et d’un coup le renvoie de la poésie pure d’instants presque abstraits à la lecture des poèmes de Marie Gay. Ces jeux qui se cachent et se dévoilent sans s’accrocher aux images parfois si ordinaires deviennent alors comme les Cent-Mille-Milliards de poèmes de Queneau, un et multiples, des vers ou des ensembles qu’on sélectionne ou qu’on accepte pour ce qu’ils sont de l’ensemble du hasard, page sur page, page par saut de pages. Point, entre-points et contre-points des points de vue et des mémoires sont des liens qu’on lit en écritures kaléidoscopiques qu’on croit avoir fixées et qui d’un coup s’évanouissent tant les fondements mêmes de ces écritures ne sont pas leurs descriptifs. Le concept de l’écriture est bouleversé, l’ordinaire devient mystère de l’écriture poétique qui donne un corps à l’anonyme. Il faut lire autrement…

 

Claude Peynaud

 

 

 

Dans tes bras chauds
se lève un vent de sable
pudeur du brouillard
mer de ta peau

Tes yeux ont percé ma nuit
et je viens offerte
dans les ombres secrètes

Le silence tout à coup
a touché le soleil
ma source s’est empourprée
il coule le miel amer
sur le trait du chemin

L’eau est prise au piège
des aiguilles du temps

J’appuie mon corps
sur la balustrade
qui me tient à la vie

Se lève le vent de sable
dans le lit d’une rivière
salée par ta peau.

 

Quelques avis de lecteurs :

Cet ouvrage, superbement présenté par les Éditions du Petit Véhicule, est une conjugaison particulièrement réussie de délicatesse et de force. Les poèmes de Marie Gay naviguent entre sensualité et orfèvrerie, "Je marche à la lisière de la nuit dans une rue fendue entre ombre et lumière", et sont puissamment accompagnés par les illustrations de Christine Cavellec. "Les rideaux secrets", avec discrétion et présence, réconcilient l’âme et le corps pour un voyage au cœur de l’être. 

Ile Eniger

 

"Poésie sensuelle qui vient sublimer les jours. Et je viens offerte dans les ombres secrètes" dit l'auteur qui nous offre ses plus beaux mots d'amour à découvrir sur la page.
Arpenter la poésie de MARIE GAY, ouvrir les "rideaux secrets" comme on ouvre la fenêtre du cœur et se laisser bercer par la magie des poèmes."Notre vie prend sens" à  la lecture de ce très bel ouvrage à garder comme livre de chevet.

Claude ARTES

 


Dès les premiers poèmes j’ai eu l’impression ( lointaine , de lire certains  poèmes de VILLON  ou , plus prêt de nous , de  BAUDELAIRE ).

L’écriture, particulière, suggère surtout, et fait appel à la sensibilité du lecteur dont l’esprit et le corps restent toujours “en arrière plan “ : de la retenue , de la pudeur presque , de la douceur souvent , un petit parfum d’érotisme parfois...

Yvon Cavellec

 

Les éditions du Petit Véhicule : http://www.lepetitvehicule.com/

Le compte Twitter : https://twitter.com/Petit_Vehicule
Le compte Facebook : https://www.facebook.com/lepetitvehicule


∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

 

Gisèle SANS nous emmène "Prendre les chemins de grands fûts" avec son dernier livre. 

« Prendre les chemins de grands fûts » nous ramène, avec une touche de nostalgie, aux sources essentielles : l’enfance, la maison familiale dans la vallée avec ses disparus, le défilement des saisons, l’art d’exigence avec la marche en montagne, la musique aussi, sans oublier la poésie, tout ce qui peut nous aider à exister véritablement dans un monde artificiel et égoïste : « Nous vivons sans le satin du regard ».

 

 

Il est des lieux aimés

qui nous ressemblent

 

se donnent à la mémoire

 

que l’on retrouve          longtemps après

dans les armoires

à l’odeur sucrée de cire

du passé

 

Gisèle Sans

extrait de La maison dans la vallée

in Prendre les chemins de grands fûts

Gisèle Sans, d’origine ariégeoise, née à Paris où elle a suivi des études littéraires, vit à Aix-en Provence. Elle écrit  de la poésie depuis toujours. Tous les arts la passionnent ; elle pratique elle-même la photographie. Auteur de nombreux recueils, elle a été choisie par les éditions Seghers dans l’anthologie L’Année poétique 2008.

Gisèle SANS

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Muriel BROSSET nous annonce avec joie la parution, dès le 26 février 2016, aux Editions Panthéon, de son livre "Existence calvaire ou riche de sens ? l'amour est au rendez-vous ...".

BROSSET MurielBROSSET Muriel

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Madeleine-Marie DAVAINE  signe son deuxième livre "Lucie et l'Homme voilé..." avec les éditions Liber Faber. Une nouvelle recette du Bonheur empreinte de romanesque et d'ésotérisme que Madeleine-Marie DAVAINE nous sert sans modération comme elle l'a fait précédemment avec "Poèmes d'Essence-Ciel".

 Article dans nice matin mercredi 25 mars 2015

Madeleine Marie Davaine, "Lucie et l'Homme voilé..." éditions Liber Faber

 Où trouver son livre:  http://madeleinemariedavaine.e-monsite.com/

                                  Tel : 06 82 35 54 74

                                  En vous adressant aux Mots d'Azur.

 

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Patrice ALZINA publie son deuxième recueil "MELODIE CONCERTANTE" aux éditions EDILIVRE.

Il s'agit d'une évocation des différents âges de la vie présentés comme les divers mouvements d'une oeuvre musicale, avec des rythmes différents qui donnent les titres aux différentes parties de l'ouvrage.

 

Redécouvrez également son premier recueil "Itinérances", toujours aux éditions Edilivre

 Où trouver son livre:  Amazon, FNAC.com, Chapitre, Flammarion.com, etc.

mais aussi En vous adressant aux Mots d'Azur.

ou bien mieux encore auprès de l'auteur ! : http://patricealzina.over-blog.com/

 ∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

 

Yves Giombini, En attendant, éditions Tac Motifs

 Où trouver son livre:  www.yvesgiombini.com

                                  Tel : 06 03 75 46 27

                                  En vous adressant aux Mots d'Azur.

 En attendant d'Yves Giombini - Article Nice Matin

 ∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞


Madeleine Marie Davaine, Poèmes d'essence-ciel, éditions Edilivre

 Où trouver son livre:  http://madeleinemariedavaine.e-monsite.com/

                                  Tel : 06 82 35 54 74

                                  En vous adressant aux Mots d'Azur.

 Art nice matin 60116

 

   ∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

 

Nicole Lanza, Passionnaire, éditions Mélibée

Où trouver son livre:  Auprès de l'auteure : 06 63 35 62 01

                                En vous adressant aux Mots d'Azur.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×